En tant qu’intermittent, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge de l’AFDAS. Plusieurs dispositifs existent :

Plan de formation :
Cette prise en charge est conditionnée à une ancienneté professionnelle de 2 ans minimum et à un nombre de 130 jours de travail cumulés au cours des 24 derniers mois pour les techniciens cinéma ou 88 jours pour les techniciens du spectacle vivant, et 48 cachets sur les 24 derniers mois pour les artistes.

Toutes nos formations entrent dans le cadre du plan de formation, soit en accès automatique (conventionnement collectif) soit sur étude de dossier (demande individuelle). Elles sont ainsi intégralement prises en charge .

CIF (Congé Individuel de Formation) :

Le CIF permet de se perfectionner, de changer d’activité ou de secteur professionnel, d’acquérir une nouvelle qualification ou une qualification supérieure. Les formations, dans le cadre du CIF, peuvent avoir une durée de deux à plusieurs mois.

Pour en bénéficier, il faut :
– avoir une ancienneté professionnelle de 2 ans,
– avoir un volume d’activité de 220 jours de travail ou cachets répartis sur les 5 dernières années dont :
. pour les artistes et musiciens 60 jours ou cachets sur les 24 derniers mois ou 30 jours ou cachets sur les 12 derniers mois,
. pour les techniciens du spectacle vivant 88 jours sur les 24 derniers mois ou 44 jours sur les 12 derniers mois,
. pour les techniciens de d’audiovisuel 130 jours sur les 24 derniers mois ou 65 jours sur les 12 derniers mois.

Dépôt du dossier : votre dossier doit être déposé entre 3 et 6 mois avant le début de la formation.
Délai de carence : un délai de carence est à respecter entre deux CIF. La prise en charge de la formation est totale pour tout demandeur dont le salaire est inférieur ou égal à 110% du SMIC. Au delà, un reliquat sera à la charge du stagiaire.
Pendant la formation, le bénéficiaire est considéré comme « stagiaire de la formation professionnelle continue ». L’AFDAS, qui gère ses droits à la formation, le rémunère directement. Cette rémunération correspond à un salaire brut horaire multiplié par la durée de la formation suivie (dans la limite de 35 heures par semaine).
Le salaire horaire brut se calcule en prenant en compte le montant journalier de votre ARE au moment du dépôt du dossier, et le montant des activités salariées durant la dernière période de référence de la Caisse des congés spectacles. La protection sociale en matière de sécurité sociale, d’assurance chômage et de retraite complémentaire est maintenue.
Les frais de déplacement et d’hébergement peuvent aussi faire l’objet d’une prise en charge.
Les heures de formation sont prises en compte dans le calcul des droits.

CPF (Compte Personnel de Formation) :

Le CPF est alimenté en fonction du temps de travail réalisé avec un maximum de 24 heures par an jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 120 heures sur les 5 dernières années. L’acquisition annuelle maximale est ensuite de 12 heures jusqu’à un plafond de 150 heures, renouvelable tout au long de la vie professionnelle. Si vos heures acquises au titre du CPF ne sont pas suffisantes, l’Afdas étudiera les possibilités d’abondement. A noter : les heures du droit individuel à la formation (DIF) acquises et non utilisées au 31 décembre 2014 sont mobilisables aux conditions du CPF.