Télécharger la fiche complète

PUBLIC CONCERNÉ

Assistants réalisateurs souhaitant approfondir et réorganiser leurs connaissances. Régisseurs généraux ou adjoints désirant comprendre et expérimenter les techniques de la préparation d’un film de fiction au poste d’assistant réalisateur.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

La formation a pour objectif de donner tous les outils théoriques, pratiques et informatiques, nécessaires aux assistants réalisateurs en définissant précisément toutes les fonctions de premier, second et troisième assistant à savoir :
– comprendre le fonctionnement d’un plateau – savoir analyser un scénario
– savoir effectuer un dépouillement et en comprendre l’intérêt
– pouvoir établir un plan de travail cohérent et savoir le justifier
– savoir organiser et gérer un plateau de tournage

L’objectif principal de cette formation est d’apporter un enseignement nouveau qui a le souci constant d’être en phase avec la réalité et la pratique concrète de ce métier.

Cette formation se différencie par :
– une durée adaptée aux exigences du métier
– une pédagogie innovante basée sur des projets concrets et récents. Elle se concentrera sur l’étude d’un cas pratique d’un film de fiction de moins de cinq ans, dont le formateur aura occupé le poste de premier assistant réalisateur et dont le réalisateur sera présent en fin de cursus.

Les participants apprendront ainsi à organiser minutieusement la préparation et le tournage fictifs de ce film dont ils élaboreront tous les documents. Ils suivront différentes étapes que sont : la continuité, le dépouillement général, les estimations de temps de tournage, les lectures techniques et artistiques, les repérages, toutes les listes, le plan de travail, la feuille de service… Ces exercices pratiques se feront parallèlement à un enseignement théorique, ciblé et accompagné d’exemples réels.
A l’issue de cette « préparation », les participants visionneront le film et rencontreront son réalisateur. Ils pourront échanger sur le tournage, sur la relation avec leur formateur/assistant et confronter leur propre travail sur le film.

La dernière partie de la formation se concentrera sur l’expérimentation et l’organisation des assistants dans l’espace. Simplement munis d’une caméra numérique et de talkies walkies professionnels, les participants organiseront à tour de rôle, le tournage d’une séquence choisie dans un lieu à chaque fois différent.
Le formateur les dirigera alors simultanément dans les postes de premier, second et troisième assistant. Il ne sera pas question, ici, d’une simulation de tournage qui ne serait pas vraiment réaliste avec seulement des moyens pédagogiques, mais d’un exercice d’organisation et de gestion d’une équipe dans différents espaces.

CONTENU DÉTAILLÉ

1ère semaine : L’assistant et le réalisateur, la production, l’équipe, le scénario.
Jour 1 :
Parcours de la production d’un film jusqu’à l’arrivée du premier assistant réalisateur. Rôle et répartition des assistants (préparation et tournage). Rencontre et nature de la collaboration avec le réalisateur. Rencontre et nature de la collaboration avec le directeur de Production. Conventions collectives, respect du travail, valeurs de l’assistant. Présentation de l’Association Française des Assistants Réalisateurs (AFAR).

Jour 2 : Le scénario. Les grands axes de dramaturgie que l’assistant doit connaître. Lecture du scénario qui fera l’objet du « cas pratique » et premières remarques. Organisation du travail de l’assistant.

Jour 3 : Élaboration de la continuité du film étudié. Rôles / Décors / Sous-décors / Chronologie. Liste et types de questions à poser au réalisateur. Clarification et renumérotation si nécessaire du scénario.

Jour 4 : Fin de l’élaboration de la continuité du film étudié. Minutage. Le travail de la scripte et sa relation avec l’assistant.

Jour 5 : La constitution d’une équipe, les chefs de poste et leurs assistants. Relations des assistants avec chacun des techniciens. Le travail de la régie et son étroite collaboration avec les assistants.

2ème semaine : Le dépouillement général, les estimations de temps de tournage, les conseillers spéciaux.
Jour 1 :
Élaboration et pratique du dépouillement général. Que doit-on faire figurer (ou pas) dans un dépouillement général. Les estimations de Temps de Tournage Prévus (TTP). Techniques et astuces pour estimer le TTP d’une séquence.

Jour 2 : Élaboration du dépouillement général du film étudié.
Lectures et tours de table réguliers.

Jour 3 : Élaboration du dépouillement général du film étudié.
Lectures et tours de table réguliers.

Jour 4 : Élaboration du dépouillement général du film étudié.
Lectures et tours de table réguliers.

Jour 5 : Rubriques spéciales et conseillers spéciaux.
Organisation de l’assistant avec les conseillers spéciaux (cascadeurs, armuriers, artificiers, dresseurs, effets spéciaux mécaniques et/ou numériques…).
La DDASS.
Les droits artistiques et télévisuels.
Élaboration de la liste des séquences par décor du film étudié.

3ème semaine : Repérages et élaboration du Plan de travail.
Jour 1 :
Les repérages. Qui les fait ? Quand ? Pendant combien de temps ?
Définition d’un Décor de film avec les photos de repérages du film étudié.
Organisation des repérages à Paris et en Ile de France.
Organisation des repérages en région.
Présentation de la commission nationale : Film France. Présentation des repérages au réalisateur.
Les repérages techniques.

Jour 2 : Le tournage en Studio et son impact sur le travail de l’assistant.
Remplir et définir l’utilité de la bande de distribution.
Remplir et définir l’utilité des baguettes d’un plan de travail.
Le code du travail à connaître pour élaborer un plan de travail.

Jour 3 : Élaboration du plan de travail du film étudié.
Analyser et hiérarchiser les contraintes.

Jour 4 : Élaboration du plan de travail du film étudié.
Analyser et hiérarchiser les contraintes.

Jour 5 : Élaboration du plan de travail du film étudié.
Analyser et hiérarchiser les contraintes.

4ème semaine : Exercices pratiques.
Jour 1 :
Élaboration du plan de travail du film étudié.
Analyser et hiérarchiser les contraintes.

Jour 2 : Le casting. Savoir organiser et faire passer des essais aux comédiens.
Dépouillement silhouettes / figuration.
Le travail du chef de file (chargé de figuration).

Jour 3 : Réunion technique et artistique.
Finalisation sur support informatique du plan de travail.
Comment présenter son plan de travail au réalisateur et au directeur de
production ?

Jour 4 : Élaboration de la feuille de service.
Parcours de la feuille de service avant sa distribution.

Jour 5 : Visionnage du film étudié.
Rencontre avec le réalisateur.
Table ronde et questions des participants autour du travail de l’assistant.

5ème semaine : Tournage, mise en espace.
Jour 1 :
Présentation et initiation au logiciel d’assistant MMS (Movie Magic Scheduling)
Mise en pratique immédiate de la préparation d’un film court sur MMS.
Créer son propre Master.
Comprendre les 3 fonctions principales (Breakdown sheet / Schedule / Design).

Jour 2 : Mise en pratique immédiate de la préparation d’un film court sur MMS.
Élaboration du dépouillement. Élaboration du plan de travail à baguettes.

Jours 3 à 5 : A partir de séquences choisies par le formateur, les stagiaires devront s’organiser et mettre en place un plateau de tournage.

L’exercice se fera avec des Talkies Walkies professionnels (principal outil de communication pour l’assistant), une caméra numérique et des jeunes comédiens. L’objectif n’étant pas de réaliser un film, mais d’expérimenter sa capacité à gérer le plateau comme on le fait sur les films. La légèreté technique permettra de se focaliser sur la tenue de ce plateau et sentir les nombreuses interventions que fait l’assistant aux cours d’une journée.
Cet exercice sera accompagné en fin de journée par un compte rendu individuel sur le déroulement de la journée et débouchera sur la simulation «d’une rencontre professionnelle».

Télécharger la fiche complète